Table des Matières
 
Biographie en allemand

avec plus de détails

Auteur allemande.
Prière de ne pas s'attendre
à des textes français impeccables
.

 

Biographie

Irene Nickel 

Données et faits: 

1949:

Naissance

1968:

Baccalauréat

1975:

Diplôme en mathématique

1978:

Mariage

1979, 1982:

Naissances de mes enfants

 

Biographie politique:

C'était en 1968 que j'ai commencé mes études à l'université - à temps pour entendre beaucoup du mouvement politique de 1968, et d'en apprendre beaucoup. Je me suis engagée dans «amnesty international», ensuite dans le SPD (Parti Socio-Démocrate d'Allemagne). En 1982 j'ai quitté le SPD, parce que je ne voulais pas soutenir la politique du chancelier M. Helmut Schmidt qui ne voulais pas mettre fin au développement de l'énergie nucléaire. Depuis, je suis sans parti.

La politique m'intéresse quand même. Quelques-unes de mes activités politiques ont lieu dans l'IBKA, la «Ligue Internationale des Non-religieux et des Athées», et parfois dans la DGHS, l'Association allemande pour le droit de mourir en dignité.

Il y a une variété plus large de sujets sur lesquels j'ai écrit des textes, qui étaient destinés à la publication. La plupart d'eux comme lettres de lecteur à des journaux; c'était rare que j'aie réussi à mettre un article véritable dans une revue assez grande.


De la religion jusqu'à la critique des religions

Mes parents étaient des membres de l'Église protestante luthérienne de l'Allemagne. Ils n'étaient pas particulièrement religieux. Nous allions à l'église à la veille de Noël, mais non pas aux dimanches ordinaires.

C'était en école, dans les leçons de religion, que j'ai été initiée à la religion chrétienne plus intensément. Ces leçons ont eu une influence forte à moi. Ma foi a signifié beaucoup pour moi.

Alors, c'a été un jour très important pour moi que – ayant l'age de 18 ans – je suis venue à la conclusion que je devais prendre mes doutes au sérieux. J'ai commencé à demander: «Quel est l'origine de ma foi ? Sur quoi est-elle fondée ?»

Au début, je cherchais des raisons pour la foi. Cependant, après quelque temps, ma recherche m'a conduit dans une autre direction. Après deux années j'ai trouvé une nouvelle conviction: Je ne croyais plus en dieu, ni en le dieu des chrétiens ni en un dieu quelconque.

Plus de dix ans plus tard, j'ai commencé à critiquer la religion chrétienne dans le public. J'ai écrit un article pour le journal «spielen und lernen» (c'est «jouer et apprendre», un journal pour des parents). J'ai reçu quelques 30 lettres de lecteurs, et j'ai répondu à toutes ces lettres sauf une, qui n'avait pas d'adresse. Ça m'a fait observer que j'avais trouvé un sujet qui me permettait d'en dire beaucoup. J'ai écrit beaucoup de lettres de lecteur, et j'ai commencé à coopérer avec l'«IBKA», la Ligue Internationale des Non-religieux et des Athées.


En philosophie,

il y a des sujets qui m'intéressent beaucoup, et il y a d'autres sujets qui ne m'intéressent guère.

En école, dans une leçon de philosophie, j'ai appris comment René Descartes a trouvé sa conclusion célèbre: «Cogito ergo sum».

Pendant mes études de mathématiques à l'université de Göttingen, j'ai profité de la possibilité d'écouter les leçons du professeur Dr. Erhard Scheibe sur le sujet «Les problèmes de la conception de la probabilité».

Il y a des domaines de la philosophie qui ont des relations avec d'autres sujets qui m'intéressent. Assez de livres de la critique de la religion ont été écrits par des philosophes, par exemple Bertrand Russell, John Leslie Mackie et Hans Albert. Il y a des questions intéressantes en politique qui sont liées à l'éthique: L'avortement, le comportement en face des embryons, l'aide à mourir.

De plus, je m'intéresse aux questions de l'épistémologie: Comment pouvons-nous trouver un fondement rational de l'éthique? Comment est-ce qu'il faut faire l'éthique afin qu'elle puisse être utile? Et: Qu'est-ce que c'est que le savoir? Comment peut-on atteindre du savoir? Comment peut-on décider ce qu'on peut tenir pour certain?

J'ai trouvé des réponses intéressantes dans les livres de Karl Popper et de Hans Albert, dans leur idée du «rationalisme critique».

Braunschweig, (= Brunswick), le 12 mai 2003

Irene Nickel 

________________________________________________________________

URL: http://irenenickel.beepworld.de/biographiefrancaise.htm


   

Eigene Webseite von Beepworld
 
Verantwortlich für den Inhalt dieser Seite ist ausschließlich der
Autor dieser Homepage, kontaktierbar über dieses Formular!